Vers la fin de l'expérimentation animale en cosmétique ?

animaux, beauté, cobayes, cosmétiques, cruelty-free, éthique, expérimentation animale, reach, test sur les animaux, vegan, véganisme -

Vers la fin de l'expérimentation animale en cosmétique ?

test sur les animaux cosmetiques vegans

Beaucoup pensent que le véganisme se limite à l'alimentation : on ne consomme plus de viande, de lait, d’œufs ou de miel. Mais être végan, c'est aussi ne plus utiliser de cuir, de laine et autres produits d'origine animale, ne plus aller au zoo et aussi ne plus acheter de cosmétiques testés sur les animaux.

Cette dernière pratique est particulièrement cruelle. Elle est utilisée pour valider la sécurité des nouveaux cosmétiques mis en vente sur le marché. Pourquoi les cosmétiques sont-ils testés sur les animaux ? Quelle législation régule ces tests ? Sont-ils indispensables ? Quelles sont les alternatives ? Dans cette article, La Pradelle, votre select-store en ligne préféré, fait le point sur les tests des cosmétiques sur les animaux.

Pourquoi les cosmétiques sont-il testés sur les animaux ?

Aujourd'hui selon PETA, près de 250 marques de cosmétiques testent toujours leurs produits sur les animaux, comme l'Occitane, Avon ou encore Neutrogena. Selon l'association plus de 27 000 animaux servent chaque année à tester les produits cosmétiques : lapins, chats ou encore rats et même vers de terre. Nous ne vous montrerons pas d'images graphiques, mais tous les jours, ceux-ci servent de cobayes pour garantir que les formules développées sont sans danger pour les consommateurs et les travailleurs qui les manipulent. Les lapins sont souvent employés pour tester le potentiel d'irritabilité cutané et oculaire.

Quelle est la réglementation européenne au sujet de l'expérimentation animale ?

Pourtant, depuis 2013, les tests sur les animaux en cosmétiques sont interdits dans l'Union Européenne (Règlement cosmétique européen (n°1223/2009)), que ce soit sur les produits finis ou sur les ingrédients qui les composent. Alors pourquoi de nombreuses marques continuent-elles de tester leurs cosmétiques sur les animaux ? Et bien, c'est parce que cette loi est venue accompagnée d'une circulaire appelée REACH qui oblige les marques à tester leurs ingrédients à partir du moment où ceux-ci sont nouveaux et produits à plus d'une tonne par an. Bref, le serpent qui se mord la queue...

De plus, cette réglementation ne concerne que les cosmétiques, alors qu'une grande partie des composants proviennent des secteurs pharmaceutiques et agrochimiques. Par conséquent, ils ne sont pas soumis à cette loi... Tout reste encore à faire !

Le pire dans l'histoire, c'est que même si un produit est totalement cruelty-free (sans ingrédients d'origine animale si test sur les animaux) en Europe, il arrive que pour être commercialisé sur un marché étranger, il passe obligatoirement par un test animal sur place. C'est le cas de la Chine, qui oblige les marques à effectuer des tests sur les animaux pour importer leurs produits.

Obligation de test animal pour les cosmétiques importés en Chine

Récemment, une petite révolution a eu lieu en Chine. En effet, les scientifiques de l'Institut pour les sciences in vitro a obtenu du gouvernement la reconnaissance de la validité des données issues de méthodes de test entièrement sans animaux pour les évaluations de la sûreté des cosmétiques. La validation par le gouvernement de la méthode d’analyse, l’essai de phototoxicité in vitro 3T3 NRU (fixation du rouge neutre), signifie que les entreprises pourront envoyer les données recueillies au moyen de ce test-là sans avoir à faire de mal aux animaux. Il s'agit d'une toute petite avancée, mais chaque pas compte !

Des cosmétiques cruelty-free, l'avenir du marché de la beauté

Pourtant, rendre ses cosmétiques cruelty-free est un argument de vente très important. Une étude de Nielsen réalisée auprès de 1 000 personnes montre que la mention « non testé sur les animaux » est l’argument numéro un pour les acheteurs de produits de beauté, 57 % des participants préférant cette information aux autres arguments de vente. Par ailleurs, 43 % des participants se disent prêts à dépenser plus d’argent pour les produits qui ne sont pas testés sur les animaux. Il est donc aujourd'hui primordiale que les marques devancent la réglementation et se mettent d'elles-même à une cosmétique cruelty-free.

Tester ou ne pas tester les produits sur les animaux ? Une question éthique 

Depuis toujours, la question des tests sur les animaux et les êtres humains pose une question fondamentalement éthique : comment s'assurer de la sécurité de nos produits (cosmétiques et pharmaceutiques) sans faire des tests ? Et si on fait des tests, ne vaut-il pas mieux les faire sur des animaux que des hommes ? (attention cette question ne reflète en aucun cas les valeurs de La Pradelle. Nous sommes contre tout type d'expérimentation animale). Voici quelques éléments de réponse :

Il existe deux écoles en la matière. D'une part, il y a ceux qui pensent que nous n'avons pas besoin de mener plus d'expérimentations car nous possédons tout le savoir accumulé depuis le début de l'Humanité. Toutes les nouvelles formules, tous les nouveaux principes actifs ne seraient qu'un surplus, dont nous avons pas besoin au quotidien. Pour la cosmétique, il suffit d'employer les principes actifs dont on a su montrer les effets bénéfiques au fil des ans.

D'autre part, il y a ceux qui rejettent l'idée même de réaliser des tests. En effet, la nature nous offre tous ses bienfaits à l'état brut dans ses plantes, ses minéraux, pourquoi donc employer la science pour créer des composés chimiques non-naturels dont on ne connait pas les effets ni à court, ni à long terme ? Pour la cosmétique du quotidien, cette question est totalement valide, cependant, elle pose la question de la santé. Avec les nouvelles maladies, les cancers, les maladies orphelines, comment trouver les traitements adéquats ? La réponse se trouve alors probablement dans les modèles alternatifs de validation de nos produits cosmétiques et para-pharmaceutiques.

Cette vidéo vous donnera plein d'info sur les tests menés sur les animaux et pourquoi les résultats obtenus sont questionnables :

 

Quelles sont donc les alternatives à l'expérimentation animale ?

Sur la question des tests de validation, il est déjà possible de substituer aux tests sur animaux des méthodes alternatives pour des tests d'irritation, de corrosion et de sensibilisation de la peau et de l’œilSelon Chris Flower, directeur général de la CTPA (l’association britannique des parfums, cosmétiques et produits de toilette), plus de 200 méthodes alternatives à la recherche animale ont été développées et validées par l’OCDE (l’Organisation pour la coopération et le développement économiques).

 

Ces méthodes modernes englobent des expériences abouties impliquant des cellules et tissus humains (connues sous le nom de méthode in vitro), des techniques avancées de modélisation par ordinateur (méthode d’étude in silico) et des études à l’aide de sujets humains volontaires. Ces diverses méthodes non-animales ne sont pas parasitées par les différences entre espèces qui rend les expériences réalisées sur les animaux difficiles ou impossibles à transposer aux humains, et elles sont généralement plus rapides et moins coûteuses à mettre en œuvre. Autant dire que les acteurs de la cosmétique ont les cartes en main pour initier le changement, inventer de nouveaux processus de fabrication et pousser la société vers l'avant.

Comment choisir des cosmétiques végans et cruelty-free ?

A notre échelle, nous pouvons tout simplement modifier nos comportements de consommation. Et pour cela, il suffit d'abord d'opter pour des cosmétiques cruelty-free. Pour cela, vous pouvez vous fier à des labels qui vous garantissent les conditions de fabrication de vos cosmétiques. Voici une liste non-exhaustive des labels auxquels vous pouvez vous fier :


CCF - Choose Cruelty Free : certifie la marque dans son intégralité et interdit la vente dans des pays qui obligent les tests.

 

 

Cruelty Free (PETA) : idem 


 

Leaping Bunny : idem que pour CCF et Cruelty Free. Cependant la marque peut faire partie d'un groupe qui n'est cruelty-free.



Vegan
: certifie que le produit est 100% sans produits d'origine animale mais n'interdit pas la vente sur les marchés étrangers qui imposent des tests sur les animaux.

     

    Bien sûr, il existe d'autres labels (retrouvez bientôt notre article sur les différents labels végans et cruelty-free). N'oubliez pas que souvent, les labels coûtent chers et pour les producteurs locaux et artisanaux, ils sont moins accessibles, mais cela ne signifie pas que leurs produits ne sont pas végans.

    Sur le select-store La Pradelle, nous vous garantissons une cosmétique 100% végane et 100% cruelty-free. Nous partons à la rencontre de nos partenaires producteurs et nous nous assurons des conditions de fabrication de leurs produits. C'est pour cela que vous trouverez des produits sans labels, mais de confiance.

    Si vous souhaitez réaliser un shopping 100% sûr et végan, retrouvez toutes nos marques partenaires dans le rayon cosmétiques. Nous les avons sélectionné avec grand soin pour vous garantir des produits de qualité et de confiance. Et si vous avez des doutes ou des questions sur nos produits, notre équipe est à votre disposition pour vous répondre.

    Rejoignez-nous sur les réseaux !

    la pradelle facebook la pradelle instagram


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

    Tags

    Sale

    Unavailable

    Sold Out