Comment répondre aux questions énervantes sur le véganisme ?

questions ennervantes, réponses, vegan, veganisme -

Comment répondre aux questions énervantes sur le véganisme ?

Ça y est, vous avez décidé de devenir végan en 2017 ! Nous vous en félicitons ! Vous venez de passer un cap important pour vous et pour la planète. Cependant, quand on devient végan, c'est un choix de vie qui peut être difficilement accepté par nos proches. Vous allez être heurté à des réactions parfois hostiles de la part de votre entourage. Ne vous en faites pas, nous sommes tous passés par là. Et pour vous faciliter la tâche, La Pradelle, votre select-store en ligne préféré, vous explique comment répondre facilement aux questions énervantes sur le véganisme.

1. Mais qu'est-ce que tu manges ?

Le plus grand cliché sur le véganisme est que le végans ne mangent que de la salade. Et bien, je vous remercie, mais je n'ai jamais aussi bien mangé de ma vie. En fait, en devenant végane, j'ai découvert de nouvelles saveurs, de nouvelles recettes et surtout je suis sortie du traditionnel steak-pâtes/riz/purée.

Et si vous souhaitez vous faire une idée des desserts végans, retrouvez cette sélection de desserts végans sur Instagram.

2. Mais, tu dois avoir des carences et être fatigué(e) tout le temps ?

Ah non ! Au contraire, depuis que je suis végane je mange beaucoup mieux. Les véganes, à l'inverse des personnes puisent leurs protéines dans la chair animale, ont tendance à être en meilleure santé (diminution des risques de cancer, de diabète et de maladies chroniques, meilleure protection face aux maladies).

En fait, de plus en plus de sportifs passent à une alimentation végane pour optimiser leurs performances. C'est le cas des soeurs Williams (au passage la finale de l'Open d'Australie s'est jouée entre Venus et Serena), ou de Novak Jokovic ou encore d'autres sportifs ayant participé aux Jeux Olympiques de Rio.

3. Mais comment tu obtiens tes protéines ? 

La question que tout le monde se pose une fois que tu es devenu(e) végan(e). Parce qu'avant personne ne se préoccupait de ta santé. 

Les protéines, je les obtiens de la même manière que les vaches, les gorilles et les éléphants : dans les plantes. Car oui, BREAKING NEWS, certaines plantes sont riches en protéines. Et ces animaux sont loin d'être petits et chétifs, donc tout va bien.

4. C'est dommage que tu t'intéresses plus aux animaux qu'aux hommes.

Alors, premièrement, ce n'est pas parce que je suis végane que je ne m'intéresse pas aux autres. Au contraire, le véganisme est basé sur 3 piliers fondamentaux : les hommes, les animaux et l'environnement. L'Homme est un animal comme les autres et il n'existe pas de hiérarchie entre lui et les autres.

De plus, le fait de devenir végan réduit considérablement notre empreinte carbone. En effet, l'élevage intensif est responsable de la majorité des emissions de gaz à effet de serre (plus que tous les types de transports réunis). Ce n'est pas tout, dans de nombreuses régions, comme au Brésil, l'élevage et l'agriculture intensive sont responsables de la pollution et de l'épuisement des sources d'eau potable. Avec l'absence de pluies, cela crée des sécheresses sans précédent menant à des coupures d'eau dans les zones les plus pauvres. Donc en soi, manger de la viande n'est pas si bon pour l'Homme non plus.

Pour en savoir plus sur l'élevage et l'agriculture intensive :

5. C'est normal de manger de la viande, on fait cela depuis des millénaires.

Oui, et il y a quelques centaines d'années, on allait assister à des décapitations en place publique le dimanche. Comme quoi, le monde change...

6. Les animaux ne ressentent pas la douleur.

Complètement faux. La douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable », un stimulus nociceptif transmis par le système nerveux. La sensation de douleur est donc liée à un système nerveux. Tu peux essayer de mettre une claque à un lion, si il ne ressent pas la douleur, tu n'as aucun souci à te faire.

A l'inverse, les végétaux n'ont pas de système nerveux et ne ressentent donc pas la douleur.

7. Moi je ne mange que de la viande qui a été produite dans des conditions éthiques.

Ce n'est pas parce que votre vache a été élevée avec amour, a reçu des massages au quotidien avant d'être envoyée à l'abattoir que cela rend sa mort plus éthique.

Même si on estime qu'il faut que les animaux vivent dans de bonnes conditions avant de mourir, cela ne garantit en rien les traitements infligés dans les élevages intensifs. D'ailleurs les scandales des abattoirs bio montrent bien que cela ne veut rien dire.

 

Si vous voulez donner des réponses encore plus incisives, je vous conseille de regarder cette chronique de Pierre-Emmanuel Barré, cela pourra vous donner des idées.

 

Et vous, quelles sont les questions les plus énervantes auxquelles vous avez été confrontés ?

Vous cherchez des produits végans de confiance ? Faites votre shopping sur le select-store en ligne La Pradelle. 

 

Rejoignez-nous sur les réseaux !

la pradelle facebook  la pradelle instagram 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Sale

Unavailable

Sold Out